Voyage Montpellier Rugby féminin (mise à jour 16 mai 2019)

(actualisé le ) par J. Tancray

Accrobranche N°5 Accrobranche N°4 Rencontre N°3 beach rugby Rencontre N°1 Rencontre N°2 Accrobranche N°3 Accrobranche N°2 Accrobranche N°1 Zoo N°1 Zoo N°2 Zoo N°3 Zoo N°4

Jeudi 16 mai 2019 :

Nous partons tôt en direction du Zoo du Lunaret pour une marche sportive.
Le parc est vaste, 80 hectares au milieu de la Garrigue regroupant 750 animaux de 141 espèces différentes.
Encore une fois le temps est avec nous, les casquettes et chapeaux sont utiles.

Les filles sont investies pour la plupart et marchent bon train entre chaque enclos. Nous prenons le temps d’observer les animaux, un coup de chance pour nous, les soigneurs du parc viennent juste de les nourrir.
Guépards, Lions, Ours, Loups, Rhinocéros, Girafes, Gazelles... Tous les animaux les plus impressionnants sont bien présents. Nous parcourons 7km en quelques heures.
Nous nous arrêtons pour pique-niquer dans un espace réservé à l’ombre des chênes verts.

Nous nous dirigeons ensuite vers la serre amazonienne, un espace couvert de 2600m2 reproduisant des conditions climatiques tropicales.
Encore une fois les filles sont ébahies devant la multitude d’espèces présentes : singes, reptiles, paresseux, insectes, batraciens... Nous prenons le temps de circuler dans cet espace luxuriant, entre ses cascades, ses petites passerelles et les énormes plantes vertes.

Une fois la visite terminée nous reprenons un bus puis le tram direction la place de la Comédie, lieu phare de la ville de Montpellier.
Nous prenons le temps d’admirer son architecture et la fontaine des trois grasses.
Ensuite nous nous dirigeons vers le centre commercial Odysséum afin que les filles puissent faire leurs achats de souvenirs pour elles ainsi que pour leurs familles.

L’après-midi se termine autour d’une glace tous ensemble sur la place de la Comédie.
Nous avons la chance de pouvoir assister à un petit spectacle de Hip-Hop, les filles mettent une bonne ambiance et certaines se prennent même au jeu et vont jusqu’à danser un court instant.

Nous prenons ensuite la direction du stade Sabathé pour l’entraînement avec les minimes du Montpellier Hérault Rugby Club.
Encore une fois nous sommes très bien accueillis par le staff.

Après un passage éclair aux vestiaires les filles rencontre les joueuses de Montpellier sur le terrain ainsi que leur entraîneur Thomas.
Les deux équipes sont mixées sur les exercices, ce qui permet aux filles de se découvrir autrement que sur de l’affrontement.
Elles commencent par un exercice de passe évolutif, puis enchaînent sur un touch Rugby évolutif lui aussi sur grand terrain. Elles se donnent malgré la fatigue et coopèrent facilement avec les filles de Montpellier.
L’entrainement se termine dans une bonne ambiance autour d’un petit goûter offert par le club.
Les filles discutent, échangent leurs contacts, le courant est bien passé entre elles.

Nous reprenons la direction du camping car nous avons le dernier bus pour le camping qui nous attend.

Nous terminons la journée autour d’un bon barbecue de poulet et d’une petite veillée jeux.


Mercredi 15 mai 2019 :

Nous partons en fin de matinée, après avoir préparé des piques-nique tous ensemble, direction l’activité Accrobranche.
Cette activité a pour objectif de renforcer les liens au sein de l’équipe en suscitant de l’entraide mais également de confronter les filles à des émotions fortes pour qu’elles apprennent à les contrôler ensuite lorsqu’elles sont en match.
Nous arrivons à l’Aventure Parc du ponant à la Grande Motte, après avoir prit quelques trams, bus et surtout quelques kilomètres à pied.
Nous déjeunons tous ensemble, puis les moniteurs nous briefent sur les consignes de sécurité à respecter ainsi que sur le matériel. Les filles s’équipent toutes d’un baudrier.
Nous constituons rapidement des groupes de niveau, les plus aguerries partent directement sur le parcours bleu qui est à une petite dizaine de mètres du sol. Les autres, plus timides préfèrent commencer sur un parcours un peu plus bas.
Rapidement une entraide se met en place entre les filles, elles se sollicitent, se motivent les unes les autres, s’attendent pour profiter de ces précieux moments ensemble.
Les parcours s’entremêlent, ce qui nous permet de rester tous ensemble malgré les différences de niveau.
Nous passons un excellent moment, certaines filles à qui nous pouvions reprocher le manque d’esprit collectif nous épatent. Elles sont toutes là les unes pour les autres malgré les différentes affinités.
Nous terminons sur le parcours Orange, avec un magnifique saut à la corde ! Nous sommes épatés par le courage de certaines et ravis de constater que celles qui ont terminé leurs parcours viennent encourager les autres et les aider !

Nous reprenons le chemin du retour, encore une fois une super ambiance règne dans le groupe. Cette activité a renforcé les liens, donné confiance à certaines et surtout permis à toutes de partager un excellent moment.

La soirée se termine autour d’un bon repas.


Mardi 14 mai 2019 :

Après un bon petit déjeuner collectif au soleil, nous partons direction Palavas pour une matinée à plage.
A la descente du bus le vent nous accueille et termine de réveiller celles encore endormies.
Les filles apprécient le cadre assez dépaysant et sont toutes ravies quand on aperçoit enfin la mer.

Une fois au bord de l’eau elles s’empressent de quitter leurs chaussures pour aller tester l’eau qui reste très fraiche.
Très vite un Beach volley se met en place, quasiment toutes sont motivées pour jouer et on se retrouve assez rapidement à 15 sur le terrain.
Clémentine, la journaliste qui suit les filles et le projet nous rejoint et arrive à capter ces beaux moments sportifs.
Une fois la partie terminée, les filles se motivent pour un béret, c’est plaisant de les voir toutes jouer ensemble sans qu’il soit nécessaire de les stimuler.
La matinée se termine par un beach Rugby, là encore quasiment toutes les filles se donnent à fond !
Il commence à faire chaud et avec tous ces exploits sportifs réalisés, certaines trouvent le courage d’aller se baigner. Elles restent un moment dans l’eau et jouent avec les vaguelettes au bord.

Nous rentrons ensuite au camping pour manger tous ensemble et se préparer pour aller assister au match des joueuses du top 8 féminin de Montpellier, championnes de France 2018.
Après un bon repas, nous reprenons avec elles les questions qu’elles ont préparé pour les interviews des joueuses et affinons le questionnaire « fast and curious ».

Nous arrivons au stade Sabathé en avance, nous sommes accueillis par une partie du staff.
M. Pascal MANCUSO, manager des équipes féminines du Montpellier Hérault Rugby Club présente aux filles l’organisation du rugby au sein de l’association et plus particulièrement celle mise en place pour les collégiens et lycéens (sections sportives). Les filles sont attentives et impressionnées par l’ambiance rugbystique qui règne dans le stade.
Nous nous dirigeons ensuite vers les tribunes pour attendre les joueuses, distribuer tous les questionnaires et constituer des petits groupes pour les interviews.
Les joueuses arrivent au compte goutte, les filles sont d’emblée admiratives face aux carrures des joueuses.
M. Mancuso demande aux joueuses internationales si elles souhaitent se faire interviewer par les filles, toutes acceptent avec plaisir.
Les filles sont admiratives et restent silencieuses face à des joueuses de renommée comme Safie N’DIAYE, 68 sélections en équipe de France ou encore Gaëlle MIGNOT, 7 fois championne de France.
Les interviews se déroulent très bien et toutes les filles prennent beaucoup de plaisir à découvrir ces joueuses qui en imposent.

Nous assistons ensuite à une partie de l’entraînement, plus particulièrement aux travail de phases techniques comme les touches, les transformations ou les passes. Les filles ont très envie de jouer.

Nous rentrons au camping avec le dernier bus pour partager un repas tous ensemble.


Lundi 13 mai 2019 :

Les rugbywomens du projet « une mélée pour l’égalité » sont parties à 6h30 du matin de la gare de Garges-Sarcelles accompagnées de Madame Chalvet et Messieurs Bigat et Tancray (professeurs d’EPS) pour se rendre à Montpelliers. Elles sont suivies par une journaliste.

L’arrivée s’est fait sous le soleil et les filles se sont installées tranquillement dans leur bungalow.